logoStAnt    logogq

Chers fidèles des paroisses Saint Antoine et Saint Paul,

« Nous vous en supplions au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu ! »

Ce sont les mots de l’Apôtre Saint Paul (2Co 5, 20), qui ont inspiré notre cher Saint Père, le Pape François, dans son message pour le Carême de cette année 2020.

Quel est le sens du Carême ?... Pourquoi le vivre ?... A quoi sert-il ?... Sinon pour nous prépare à célébrer avec un cœur renouvelé le grand Mystère de la mort et de la résurrection de Jésus.

Alors, pour éviter d’être compter parmi les „chrétiens qui semblent avoir un air de Carême sans Pâques” (- comme dirait le Pape dans EVANGELII GAUDIUM au n° 6), et pour atteindre ce cœur renouvelé, nous sommes invités à revenir à Dieu « de tout notre cœur » (Jl 2,12) pour ne pas se contenter d’une vie médiocre, mais grandir dans l’amitié avec le Seigneur.

Ainsi, notre Sainte Mère l’Eglise nous offre comme moyens, trois chemins intimement liés, proposés dans l’Évangile selon St Matthieu (6, 1-6,16-18) qui sont les trois piliers traditionnels de la vie chrétienne : le jeûne, la prière et l’aumône.

Le jeûne peut m’aider à grandir dans la liberté vis-à-vis des biens matériels. Ainsi, je peux me centrer sur l’essentiel.

La prière est la respiration de notre âme. Elle est une rencontre personnelle avec le Christ, fondée sur l’amour réciproque. Je L’écoute et Il m’écoute.

L’aumône est sortir de moi-même, ouverture à l’autre et rencontre avec la personne qui est dans une situation de fragilité, en vue de répondre à ses besoins fondamentaux.

Les paroles que le prêtre prononce le Mercredi des Cendres (premier jour du Carême) pendant l’imposition de la cendre, « Homme, souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière » (Gn 3,19) ou « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » (Mc. 1,15), ont justement, la mission de marquer le début d’une démarche de conversion, de retournement et d’effort sur soi pour se tourner vers le Seigneur.

Ainsi, Le Mystère Pascal va devenir le fondement de notre urgente conversion, car Dieu veut passionnément dialoguer avec nous, ses enfants.

Voilà la richesse à partager et non pas à accumuler seulement pour soi.

Bonne montée vers Jérusalem à chacun et à chacune !

Père Daniel