• Pendant l'épidémie nous sommes autorisés à célébrer les funérailles à la condition de respecter les mesures barrières avec maximum 20 personnes. Les paroisses Saint Antoine et Saint Paul les célèbreront.
  • POUR PRENDRE CONTACT AVEC LA PAROISSE

     

    Comment prendre en compte la vie du défunt dans la pastorale des funérailles ?

    Lors des funérailles chrétiennes, l’Église exerce un service de compassion et de prière auprès des personnes et des familles touchées par la mort et qui affrontent une épreuve. Les vivants ont un intense besoin d’entendre des mots vrais sur le sens profond de leur propre vie (cf. Gaudium et Spes (GS) n°18).


  • Le chant du dernier adieu dans la liturgie des funérailles

    Le chant du dernier adieu intervient dans la célébration des funérailles au terme d’un cheminement : ce chant de confiance qui redit la foi en la Résurrection doit permettre à toute la communauté et à la famille de « remettre » le défunt à Dieu.


  • Des chants pour nos célébrations d’obsèques

    Ce répertoire a été proposé dans le cadre de la formation « Célébrer les funérailles dans un temps de mutation » organisée par le SNPLS en octobre 2017. Des mots de consolation et d’espérance. Des paroles qui ont fait leur preuve, enrichis de quelques textes récents (signalés par une *).


  • En célébration face au deuil : quel positionnement pour le musicien d’Église ?

    Chantre du diocèse de Paris, ma fonction est de conduire le chant des funérailles. La charge affective des familles en deuil nécessite de trouver un équilibre entre juste distanciation du chagrin des autres et proximité de l’humanité partagée, prestation professionnelle bienséante et retrait de l’artiste pour servir l’espérance chrétienne.


  • Funérailles : la liturgie du dernier adieu

    La liturgie de la Parole et le temps de la louange, conclus par le Notre Père, viennent de s’achever. Nous étions tournés vers le Seigneur pour oser le louer et reprendre humblement les mots qu’il nous a donnés, quand « nous ne savons pas prier comme il faut ». Sans se détourner de Dieu, les cœurs et les yeux reviennent vers le corps du défunt.


  • La place des laïcs dans la célébration des funérailles

    Comme dans toute célébration liturgique, l’assemblée présente à des funérailles chrétiennes est invitée à une « participation active, consciente, intérieure et extérieure », selon l’expression du Concile Vatican II. Cette participation s’exprime avant tout par sa présence, son chant, sa prière, son passage devant le corps, etc.


  • Ouvrage « Dans l’espérance chrétienne : Célébrations pour les défunts »

    Pour aider les laïcs chargés de la conduite des funérailles dans leur mission de compassion voulue par l’Eglise, un nouvel ouvrage est en librairie depuis le mois de novembre 2008.