CATÉCHISME

 

Coordinatrice de l'ensemble paroissial : Bénédicte Barrade 06 23 40 62 06.

Petit Quevilly, le samedi de 9h30 à 10h45, début le 25 septembre, Geneviève Tissandier, 02 35 68 42 62.

Petit Couronne, le mardi de 17h45 à 19h00, début le 28 septembre,Anne Quenouillle, 06 61 26 62 22.

Grand Quevilly, le samedi de 9h30 à 10h45, début le 25 septembre, Bénédicte Barrade, 06 23 40 62 06.

Dimanche en famille : un dimanche par mois, à l'église Saint Antoine à 10h00, un temps d'accueil est proposé aux familles et aux enfants,

avant la messe dominicale de Saint Antoine de Petit Quevilly à 11h00.

Voici les dates : 17 OCTOBRE, 21 NOVEMBRE, 19 DECEMBRE, 23 JANVIER, 13 MARS, 10 AVRIL, 8 MAI, 19 JUIN.

Le catéchisme est proposé aux enfants de 8 à 12 ans. C’est une démarche qui construit l’Homme, qui initie à la vie avec Jésus-Christ, qui aide à découvrir Dieu et à l’aimer.srcset="https://eglise.catholique.frInscrire son enfant au catéchisme, c’est lui permettre de rencontrer Jésus et de découvrir qu’il est aimé de Dieu. C’est aussi lui donner des éléments de réflexion sur des questions qu’il se pose sur lui-même, sur le monde et sur Dieu.

Le catéchisme présente la foi de l’Eglise, sa cohérence, son intelligence, sa dynamique pour que chacun puisse exprimer sa propre foi chrétienne par des mots et des actes. C’est l’engagement progressif d’une personne qui chemine avec Dieu et son prochain.

II s’agit d’apprendre en quelque sorte à cheminer avec le Christ, d’apprendre à s’émerveiller de tout ce qu’il représente pour notre existence, aujourd’hui comme toujours ; il s’agit de savoir accueillir l’amour de Dieu à travers tous les signes qu’il nous donne de lui-même ; il s’agit d’être inséré dans une communauté chrétienne et de découvrir, en elle et par elle, la nouveauté de l’Evangile. Voilà ce que veut être le catéchisme, ce qu’il veut permettre aux enfants. On ne va pas au catéchisme comme on va à la musique ou à la danse. La musique, la danse et bien d’autres choses enrichissent l’enfant dans sa manière de vivre mais ils ne lui font pas découvrir le sens profond de sa vie, ils ne l’éduquent pas dans sa liberté spirituelle. Et c’est bien ce que tant de personnes ressentent aujourd’hui comme un manque fondamental.